BIOCLIMATIQUE

Qu’est-ce que la conception bioclimatique ?

La conception bioclimatique est un mode de construction qui prend en compte les caractéristiques et particularités du lieu d’implantation, créant ainsi une harmonie avec l’environnement qui l’entoure. L’objectif est d’obtenir un confort optimal en toute saison et le plus naturellement possible, grâce aux techniques architecturales et aux énergies renouvelables.
Ainsi, ce concept cherche à tirer le meilleur profit de l’énergie solaire. En hiver, le bâtiment doit maximiser la captation de l’énergie solaire, la diffuser et la conserver. Inversement, en été, le bâtiment doit se protéger du rayonnement solaire et évacuer le surplus de chaleur du bâtiment.
 

maison-ossature-bois-12-pans

 

Comment mettre en place une conception bioclimatique ?

Afin d’optimiser le confort des occupants tout en préservant le cadre naturel de la construction, de nombreux paramètres sont à prendre en compte. Pour réussir la conception de sa maison bioclimatique, il faut porter une attention particulière au choix du terrain, à l’orientation du bâtiment et à sa conception architecturale.

Le choix du terrain :

Lors du choix de votre terrain, il faut prendre en considération le climat de la région et éventuellement les microclimats qui peuvent être liés à la topographie environnante : collines, front de mer, …. Faites attention aux zones de bruit : celles-ci pourraient limiter la possibilité d’ouvrir les fenêtres pour ventiler et aérer votre habitat. Enfin, il faut vérifier les possibilités d’orientation de votre future maison.
Le choix d’un terrain arboré permettra de se protéger du soleil en été. Celui-ci pourra également être aménagé par la suite, en plantant des arbres ou des arbustes, plutôt à l’ouest, pour créer de l’ombre l’après-midi et en soirée. Il est judicieux de choisir des plantations à feuilles caduques, qui laissent passer les rayons du soleil en hiver.
 
combine toiture à 2 pans

L’orientation du bâtiment :

Une bonne orientation du bâtiment permettra de maximiser les apports solaires en hiver et de réduire ces mêmes apports en été. Le but est d’optimiser l’apport d’éclairage naturel et de chaleur, pour réduire votre consommation électrique d’éclairage et votre consommation de chauffage. Une bonne maîtrise des apports solaires peut représenter un gain de 15 à 20 % des besoins en énergie.

La conception du bâtiment :

Afin de capter la chaleur du soleil l’hiver et de s’en protéger l’été, il faut intégrer de nombreuses et/ou larges surfaces vitrées orientées plein Sud, protégées du soleil estival par des protections solaires : pare-soleil, brise-soleil, balcons, avancées de toiture, casquettes horizontales, etc. Au contraire, il faut éviter toute surface vitrée orientée au Nord car les apports solaires sont très faibles et le vitrage en sera donc plus déperditif qu’une paroi isolée.
L’architecture d’une maison a un impact très fort sur la consommation d’énergie. Le rapport de surface des parois en contact avec l’extérieur sur la surface habitable doit être faible. C’est ce qu’on appelle un bâtiment compact.
Le bois est le meilleur allié de la construction bioclimatique : il est léger, isolant et c’est également un bon régulateur hygrométrique. Il permet donc de réaliser des économies d’énergie.
On peut également améliorer la construction grâce à des équipements durables : récupération des eaux de pluie, pompe à chaleur, poêle à granulés, isolation renforcée, …