COMMENT FINANCER SA CONSTRUCTION ?

CONSTRUIRE SA MAISON : 2 ÉTAPES DE FINANCEMENT

Le financement lié à un projet de construction se décompose en deux étapes : l’achat du terrain et la construction de la maison, validée par la signature du CCMI (contrat de construction de maison individuelle).

Un conseil concernant l’achat du terrain, il est important d’indiquer à que votre notaire qu’il stipule la mention suivante dans le compromis : « sous réserve de l’accord du permis de construire et de l’obtention du prêt ». En effet, cela vous garantit de ne pas vous retrouver avec un terrain sur les bras sans pouvoir construire votre Maison de Cèdre sur celui-ci !

offre-de-pret-maison-ossature-bois-de-cedre
Le déblocage des fonds aura lieu chez le notaire au moment de la signature de l’acte notarié et vous rendra ainsi propriétaire du terrain sur lequel nous pourrons débuter la construction de votre Maison de Cèdre.

DÉBLOCAGE DES FONDS ET REMBOURSEMENT

Concrètement, si vous financez à crédit votre projet, à partir de la signature de l’acte notarié vous rembourserez la mensualité de prêt correspondant au déblocage des fonds liés à l’achat du terrain. En ce qui concerne la réalisation des travaux, les déblocages des fonds liés à la construction, auront lieu étape par étape au fur et à mesure que ceux-ci avancent comme suit :

  • 3% à la commande
  • 15% à l’ouverture du chantier
  • 25% à l’achèvement des fondations
  • 40% à l’achèvement des murs
  • 60% à la mise hors d’eau
  • 75% à l’achèvement des cloisons et à la mise hors d’air
  • 95% à l’achèvement des travaux d’équipement, de plomberie, de menuiserie et de chauffage,
  • 100% à la livraison

Ce n’est qu’au moment d’emménager que vous rembourserez la totalité de votre mensualité de prêt et commencerez ainsi à rembourser du capital. En attendant la fin des travaux et donc votre installation, vous réglerez des frais intercalaires calculés sur la fraction du capital déjà débloqué par rapport à l’avancement des travaux.

ÉVITEZ LES MAUVAISES SURPRISES

Des coûts supplémentaires sont à prévoir dans votre budget : les frais annexes tels que les frais de bornage du terrain avec altimétrie, l’étude de sol, la taxe d’aménagement, la PAC (participation à l’assainissement collectif si la commune est dotée d’un réseau tout-à-l’égout), les travaux non compris dans le « clé en main » ou le « clos couvert »…

En revanche, vous bénéficiez d’une exonération temporaire de la taxe foncière de deux ans suivant la réalisation des travaux. Les frais de notaire sont aussi réduits : comptez 3% alors que dans l’achat ancien il faut compter 8%.

Pour vous accompagner à chaque étape du financement et du déroulement de votre projet de construction, nous vous conseillons vivement de vous rapprocher d’un courtier qualifié.