Mon rêve de maison en bois : mais pourquoi ?

une maison bois, oui mais encore ?

Qu’entendons-nous aujourd’hui par « maison bois » ? En général on s’imagine un chalet, mais les tendances en 2020 sont de plus en plus variées, ouvertes.  Les maisons en bois peuvent être, pour certains, juste la matière extérieure des murs de la maison, pour d’autres la structure entière, et pour d’autres encore toute la maison de A à Z, tant l’intérieur, la structure et l’extérieur.

La notion de maison écologique commence également à faire son chemin lorsqu’on évoque la construction d’une maison en bois.

Aujourd’hui nous sommes chanceux : il y en a pour tous les goûts !

Pourquoi une maison bois ?

Qu’est-ce qui nous attire dans cette matière et nous charme tant que ça ?

1// Ses couleurs

Du foncé au naturel très clair, les très nombreuses essences nous offrent une palette incroyable. Le bois s’adapte à tous les styles et à tous les goûts.

2// Sa matière

Son toucher, ce sentiment de bien-être. Ancré dans nos plus profondes convictions, notre inconscient… Toucher du bois nous protégerait du mauvais sort et nous porterait chance. Cette vieille superstition remonte à l’antiquité, moment où certains peuples touchaient les arbres, symbole de force, pour bénéficier de leur protection.

Nous avons gardé ce réflexe et en nous persuadant de son effet positif, nous nous auto-suggérons une finalité avantageuse, ce qui crée un véritable effet optimiste : le « verre à moitié plein ».

3// Ses bienfaits sur la santé

Le bois n’est pas seulement un matériau, c’est aussi une source de matières premières d’origine naturelle, permettant de produire des principes actifs thérapeutiques à haute valeur ajoutée.
Nous connaissons le bois comme « matériau », aujourd’hui il est également utilisé comme source de matières premières d’origines naturelles. Des laboratoires créent des principes actifs thérapeutiques luttant contre les maladies infectieuses, les maladies pulmonaires chroniques, l’oncologie, les maladies neurodégénératives et les complications du diabète.

Plusieurs études mondiales en biologie, démontrent l’impact positif du bois sur notre santé, selon Steven Ware – Architecte et biologiste – c’est l’effet biophilique :

  • Baisse de 10 % de l’hormone du stress, le cortisol
  • Baisse de 10 % de la pression diastolique (pression artérielle)
  • Baisse de 10 % du rythme cardiaque

Le bois ne provoque pas d’électricité statique. Il n’émet pas de gaz nocifs et de composés toxiques.

Excellent régulateur hygrométrique,  il absorbe et restitue la vapeur d’eau ce qui minimise la présence des acariens favorisant la réduction des problèmes respiratoires et des allergies.

Une étude européenne montre encore les propriétés apaisantes du bois grâce à sa texture, son grain. Les insomnies et angoisses sont réduites significativement.

4// Les Super-pouvoirs techniques du bois

  • Isolation thermique : Ses propriétés permettent une très bonne gestion de la chaleur, tant pour le confort d’hiver qu’en été. Sa conductivité thermique est très faible en raison de sa porosité.
  • Isolation acoustique : on le sait tous, si on porte un coup directement sur le bois il conduit le son. Exemple des plancher non isolé, toutefois si il est isolé par une autre matière (minéral, air, végétal…) de chaque côté il a l’effet inverse, il bloque toutes les ondes sonores. Quand vous vous trouvez dans une MOB, vous ressentez un effet « cocoon ».
  • Très bonne résistance au feu – Paradoxalement, le bois est un combustible et pourtant il résiste parfaitement au feu ! C’est sa conductibilité thermique et teneur en eau qui crée une combustion lente et régulière.
    La preuve en image :
    une étude de 1974, les 2 photos de charpente bois et charpente métallique après incendie.
  • Ultra-léger, le bois permet des prouesses architecturales, tant dans la variation des formes mais également dans son application sur terrains complexes. Les constructions sont de faits très rapide à mettre œuvre.
  • Antisismique ou plus techniquement parasismique : le bois est matériau résilient, il supporte un niveau élevé de chocs et de vibrations sans altération.

5// Quelles sont les différentes techniques pour construire une maison en bois ?

La structure en poutres/poteaux, cette technique est une des plus anciennes.  Ce système constructif utilise un squelette avec des poteaux et des poutres de grandes sections, espacés à intervalles réguliers.

Le principe du madrier,  dans cette technique de construction bois les morceaux massifs  sont taillés et empilés comme un Lego. C’est le plus vieux procédé de construction.

Les troncs et rondins, c’est une version plus brute plus originelle du principe du madrier.

Panneaux massifs contrecollés, ce sont des panneaux constitués de lames de bois massif croisées perpendiculairement permettant une très grande résistance mécanique. Ils peuvent constituer des murs, planchers et toit. Ce principe constructif est aujourd’hui utilisé pour les ouvrages exceptionnels comme des immeubles.

L’Ossature-bois… La technique la plus rapide pour la construction d’une maison en bois ! Tous les éléments murs/ planchers et toiture sont préfabriqués en atelier, menuiseries comprises.  Temps d’installation hors compétition de 5 à 7 jours pour une maison hors d’eau hors d’air, avec un nombre réduit de personnel sur le chantier, pas de temps de séchage, pas de gravats, totalement recyclable.

6 // Le matériau Eco durable

Renouvelable, disponible en abondance, peu énergivore pour sa production et sa transformation industrielle, le bois contribue à la réduction de l’effet de serre en stockant, dans les maisons bois, le CO2 absorbé par les forêts gérées durablement. (certifications PEFC, FSC, normes les + élevées en exigences environnementales)

« Chaque mètre cube de bois absorbe 1 tonne de CO2 pendant sa croissance et la stocke durablement. Si ce bois est employé en construction, en menuiserie ou en ameublement au lieu de se décomposer dans la nature, il ne relâche pas dans l’atmosphère le gaz à effet de serre qu’il a emmagasiné. Ainsi, en faisant le choix du bois, vous participez directement à la lutte contre le réchauffement climatique et à la préservation des écosystèmes de la planète.

Dans de nombreux pays, la sylviculture se base sur les principes du développement durable. Elle planifie sur des décennies la gestion durable des forêts (coupe d’arbres matures, plantation d’arbres jeunes, nettoyage des déchets forestiers). Consommer du bois matériau et du bois énergie, c’est soutenir dès aujourd’hui ces pratiques qui assurent la vitalité du parc forestier à long terme. »

En construisant nos maisons en bois, nous nous inscrivons dans une démarche de développement durable, visant à répondre à vos besoins d’aujourd’hui sans compromettre aux besoins des générations futures.