ISOLATION BIO-SOURCéE

 

Pour isoler sa maison il existe différents types d’isolation et différents matériaux. Certains sont plus respectueux de l’environnement … Les isolants bio-sourcés.

Qu’est-ce qu’un isolant bio-sourcé ?

Les isolants bio-sourcés sont des isolants issus de matières renouvelables, comme la biomasse végétale ou animale, ainsi que d’autres éco-matériaux, ou de matériaux recyclés. L’emploi de ces isolants doit donc se faire de manière peu polluante. Toutes les caractéristiques des matériaux sont vérifiables sur leur fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES). Un isolant bio-sourcé est en effet reconnu comme tel par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) qui recense les matériaux bio-sourcés. Il existe également un label « bâtiment bio-sourcé » depuis 2012 dans le code de la construction et de l’habitation.

 

Quels sont les isolants bio-sourcés ?

Ils existent différents isolants bio-sourcés, le choix pour votre isolation peut se faire avec les exemples suivants :

  • La laine de coton
  • La laine de chanvre
  •  La laine de mouton
  • La fibre de bois
  • La ouate de cellulose issue du papier
  • La plume de canard
  • Le liège
  • La paille
  • Le textile recyclé

 

Les performances des isolants bio-sourcés

Les isolants bio-sourcés ont de bonnes performances thermiques, notamment grâce à leur capacité hygrométrique qui permet une bonne régulation de la température et de l’humidité à la frontière intérieur/ extérieur.
Certains d’entre eux apportent également un déphasage thermique important.

C’est notamment le cas de la ouate de cellulose, du chanvre ou encore du liège expansé. Ils sont ainsi capable de freiner les transferts de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur de votre maison, très pratique pour éviter les pics de chaleur en été et les vagues de froid en hiver.

 

Quel impact environnemental ?

Moins de gaz à effet de serre sont émis lors de la production d’isolant bio-sourcé et ces derniers proviennent de matières renouvelables, ce qui réduit l’empreinte écologique des travaux entrepris avec ce type d’isolation. De plus, ces matériaux sont souvent plus faciles à recycler par la suite. Néanmoins, l’impact environnemental n’est pas non plus complètement nul : les isolants bio-sourcés restent combinés à d’autres isolants et sont aussi traités chimiquement avec des produits polluants pour renforcer leur résistance aux parasites et au feu.

La construction ou la rénovation énergétique d’un bâtiment reste une source d’économie de ressources et d’énergie, ce qui représente une avancée vers la transition énergétique. L’utilisation d’isolants bio-sourcés sont un petit plus à la fois pour votre confort et pour la planète.

 

Des isolants encore coûteux…

Malgré leurs performances thermiques et acoustiques et leurs atouts écologiques, les isolants bio-sourcés représentent très peu de part sur le marché de l’isolation. Ceci s’explique par un approvisionnement restreint et dons un coût élevé. En effet, des matériaux comme la laine de mouton ne peuvent pas être produits en grande quantité, ce qui augmente automatiquement leur prix de vente. Ils sont ainsi bien plus chers que le polystyrène ou la laine de verre, qui sont les isolants les plus utilisés, aussi bien pour des isolations intérieures qu’extérieures.

La construction ou la rénovation énergétique d’un bâtiment reste une source d’économie de ressources et d’énergie, ce qui représente une avancée vers la transition énergétique. L’utilisation d’isolants bio-sourcés sont un petit plus à la fois pour votre confort et pour la planète.

Et vous quel isolant bio-sourcé prendriez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *