PARQUET VOUS !

 

Pose flottée ou clouée, le parquet est un revêtement de sol dédié au salon, la chambre, la cuisine ….
Parquet contrecollé, parquet stratifié ou parquet massif, bien le choisir c’est ce référer au classement UPEC, à sa couleur et son style. On vous livre tous ses secrets et on vous aide à trouver le bon parquet.

 

Qu’en dit le classement UPEC ?

Lors de l’achat de votre parquet, les différentes classes vous permettront de faire votre choix en fonction de vos usages.

Le classement UPEC est une classification française qui détermine les caractéristiques d’un produit en prenant quatre critères en compte : l’usage, le poinçonnement par mobilier statique, la tenue à l’eau et la tenue aux agents chimiques.
Ce classement n’est pas obligatoire et ne concerne que le stratifié. Il est utilisé pour pouvoir choisir le type de parquet le mieux adapté.

 

Parquet Oui … mais lequel ?

Massif, flottant et stratifié, il existe trois types de parquets, mais ils ne présentent pas les mêmes propriétés. Lors de votre achat, vous aurez également le choix entre un nombre de motifs et d’essences de bois.

Votre devez choisir votre parquet en fonctions de vos critères. Effectuez un comparatif pour déterminer lequel convient le mieux à votre projet.
Si vous avez des exigences, elles détermineront le choix de votre sol. Par exemple, pour un parquet 100% en bois, choisissez du massif. Pour un parquet facile d’entretien, optez pour une finition vitrifiée. Pour une pose simplifiée, sélectionnez un parquet qui peut se poser flottant.

 

Le parquet Massif

Contrairement au parquet flottant ou stratifié, le parquet massif est le parquet traditionnel par excellence. Sa structure en bois massif est composée d’une seule essence de bois. Il est souvent vendu brut, parfois huilé ou vitrifié (verni) en usine.
Les essences répandues : Tout les bois peuvent être traités en parquet, mais tous ne sont pas forcément demandés ni travaillés par les fabricants.

Les essences de bois les plus courantes aujourd’hui sont le chêne, le châtaignier, le hêtre et les bois exotiques comme le bambou ou le teck.

Les avantages : Opter pour un parquet massif c’est choisir le traditionnel, il s’agit du parquet en bois par excellence. Il a une très grande stabilité dans le temps et peut être rénové plusieurs fois si son épaisseur est suffisante. Il propose enfin différents types de pose selon son épaisseur.

Les inconvénients : Si vous choisissez un parquet brut pour pouvoir dissimuler les traces de clous, vous devrez effectuer la finition vous-même. S’il doit être cloué, sa pose sera plus longue, et si vous n’avez pas de bonnes connaissances en bricolage, vous devrez faire appel à un professionnel.

Le prix : Le prix varie entre 50€ à 150€ selon les essences de bois et les finitions. Le chêne blond naturel coûte 40€ à 60€/m², le teck 90€ 110€/m², et le wengé 120€ à 140€/ m².

 

Le parquet flottant

Aussi appelé « parquet contrecollé », le parquet flottant a relégué le parquet massif au second plan tant ses avantages sont nombreux. Il représente aujourd’hui plus de 50% des ventes. Le parquet flottant, c’est l’assurance d’une qualité à moindre coût.

Les avantages : Le parquet flottant rencontre de plus en plus de succès, car sa mise en œuvre est simplifiée et plus rapide. Si les lames sont déjà traité, il n’a pas besoin de finitions et son entretien est facile. Il convient à tous les types de pose. En général, il est plus mince que le massif (10 mm à 15 mm d’épaisseur).

Les inconvénients : Cependant, contrairement au parquet massif, le parquet flottant a une moins bonne stabilité dans le temps. Il est moins « authentique », car il n’est pas composé uniquement de bois. La pose collée est préférée à la pose flottante, car elle est plus confortable à la marche.

Le prix : Le prix du parquet flottant varie de 30€ à 150€ selon les essences de bois et les finitions. Le chêne blond (Europe) coûte 20€ à 40€/m², le teck 70 € à 90€/m², et le wengé 100€ à 120€ /m².

 

Le parquet stratifié

Contrairement au parquet massif et au parquet flottant, le stratifié ne fait pas partie de la famille des parquets. Il s’agit d’un abus de langage, on parle plutôt de « sol stratifié », car aucun bois noble n’entre dans sa fabrication. L’appellation « parquet » n’est accordée qu’aux revêtements dont la couche d’usure est supérieur à 2.5 mm (qui peuvent donc être poncés jusqu’à 2.5 mm). Cela ne l’empêche pas de connaître un franc succès.

Les avantages : Nombreux sont les atouts du stratifié. Esthétique, il offre un grand choix de styles, de motifs et de finitions de surface (lisse ou relief). Facile d’entretien, il est également résistant (mais attention aux impacts) et hydrofuge.

Les inconvénients : Son manque de résistance lui fait défaut. Il a une moins bonne stabilité dans le temps que le parquet massif ou contrecollé. S’il subit un impact, il faut le changer, car le ponçage est impossible. Enfin, seule la pose flottante est compatible avec le stratifié.

Le prix : Le prix du stratifié varie de 10€ à 50€ selon les essences de bois et les finitions. Le chêne nature coûte 10€ à 20€/m², le wengé 20€ à 30€/ m².
Maintenant qu’on vous a tout dit sur le parquet, qu’il soit massif flottant ou stratifié, à vous de choisir celui qui vous correspond pour embellir et rendre chaleureux votre intérieur.

Une réflexion sur « PARQUET VOUS ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *